Anatomie « à la lettre ».

Mémo de l’anatomie du caractère à l’usage des élèves de l’école Garti.

Boucle
Partie du ‘g’ qui descend sous la ligne de pied

Chasse
La chasse désigne l’espace horizontal occupé par le caractère : soit la largeur de son dessin + la largeur de son approche à gauche et à droite.

Corps
Taille d’un caractère, exprimée généralement en points typographiques ou en dixièmes de millimètres.

Empattement
Petit trait qui prolonge les extrémités des traits droits et obliques des lettres ; en général perpendiculaire à ces derniers.

Fût
Trait principal vertical (le terme s’applique également à certaines diagonales).

Hauteur de capitale
Hauteur de la capitale d’une police, comprise entre la ligne de pied et l’extrémité supérieure du caractère. [en anglais, la ligne supérieure se dit cap line]

Jambage supérieur
Partie supérieure d’une lettre bas

Jambage inférieur 
Partie inférieure d’une lettre bas de casse qui descend sous la ligne de pied.

Hauteur d’x
Hauteur du caractère bas de casse, à l’exclusion des jambages inférieurs et supérieurs. Ainsi appelée car elle est basée sur la hauteur du ‘x’ minuscule. [en anglais, la ligne médiane se dit mean line]

Panse
Trait courbé ou ovale qui renferme le contrepoinçon.

Ligne de base
Ligne imaginaire sur laquelle « repose » l’œil des carac- tères, de sorte qu’ils sont verticalement alignés.

Talus de pied
Ligne imaginaire sur laquelle s’alignent les caractères : ces derniers sont comme suspendus à cette ligne.

Approche
Intervalle séparant les caractères (parfois nommé « interlettrage »).Lorsque le typographe dessine une police, il définit l’approche gauche et droite de chacun caractère. (Il peut également définir une approche spécifique pour certains couples de caractères : on parle alors d’approche de paire ou approche de groupe).