Métier
GRAPHISTE JEUX VIDÉOS

Partager

Facebook
Twitter
LinkedIn

LE GRAPHISTE JEUX VIDÉOS

Avec Assassin’s Creed, Bayonetta 1&2, Detroit : Become Human ou Call of Duty, les jeux vidéos se sont énormément développés depuis 30 ans et le métier de graphiste jeux vidéos a suivi le pas. Il a même un rôle très important puisqu’il donne aux jeux vidéos leur univers et leur attractivité. Le graphisme fait effectivement partie des principaux critères qui font la popularité des jeux vidéos : thème, fluidité et donc graphisme. Les graphismes sont devenus de plus en plus réalistes et donnent l’impression de visionner un film, voire d’être à l’intérieur du film. Depuis quelques années, les jeux vidéos ont trouvé un nouvel essor avec le mobile et ses spécificités au niveau du graphisme.

Le métier de graphiste jeux vidéos

Le graphiste de jeux vidéos doit avoir plusieurs compétences graphiques et logiciels. Il doit d’abord dessiner les principaux éléments graphiques du jeu tout en respectant son univers : interfaces, boutons, personnages, décors. Il crée ensuite ces éléments sur ordinateur et c’est à partir de ce moment que les personnages prennent vie. Après validation du directeur artistique, les différents éléments vont effectivement être modélisés en 2 ou 3 D afin de donner un rendu et des effets réalistes. D’un point de vue plus technique, le graphiste crée ensuite des textures qui seront mise en relief grâce à la technique du bump mapping pour rendre le jeu plus fluide. Il s’agit d’une technique très utilisée en infographie pour donner du relief au modèles 2D ou 3D et donc également aux textures. Les interfaces de programmation DirectX et OpenGL sont les plus utilisées dans le domaine du bump mapping.

Toujours sous la direction du directeur artistique, le graphiste jeux vidéos travaille avec le scénariste, le développeur, le sound designer (son et musique), le level designer (réalisation des niveaux) et le testeur avec un objectif commun : la rapidité de chargement et la fluidité du jeu. Le graphiste jeux vidéos peut également être spécialisé dans la conception de certains éléments du jeu vidéo et maîtrise dans ce cas des logiciels spécialisés comme Photoshop pour la 2D et 3ds Max (logiciel de modélisation et d’animation) pour la 3D. Il doit avoir des compétences artistiques et techniques, être très créatif et maîtriser des outils informatique comme la tablette graphique. Plus il a du talent, plus il pourra apporter des propres idées à ses créations.

Les entreprises qui emploient le graphiste jeux vidéos

Les grands éditeurs de jeux vidéos et les studios de création sont américains, japonais et français comme UbiSoft basé à Montreuil (entreprise française de développement, d’édition et de distribution de jeux vidéo, créée en mars 1986 par les cinq frères Guillemot et présente à l’internationale). Les graphistes jeux vidéos les plus talentueux travaillent donc chez les éditeurs et studios de création ou en tant que freelance. Les besoins en graphisme dans le monde de l’animation sont également présents dans certaines maisons d’édition et agence de communication et publicité ou au cinéma et les séries télévisées. Les autres métiers liés à l’animation sont le character designer (ou concepteur de personnages), le modeleur 3D (mise en volume par simulation des objets), le sculpteur digital (sculpture 3D), ou le concept artist (met en images les directives données par le directeur artistique). Au délà des jeux vidéos et avec les dessins animées et leurs techniques de création de plus en plus sophistiquées, les graphistes ont un bel avenir devant eux.

Le métier de graphiste jeux vidéos

Le graphiste de jeux vidéos doit avoir plusieurs compétences graphiques et logiciels. Il doit d’abord dessiner les principaux éléments graphiques du jeu tout en respectant son univers : interfaces, boutons, personnages, décors. Il crée ensuite ces éléments sur ordinateur et c’est à partir de ce moment que les personnages prennent vie. Après validation du directeur artistique, les différents éléments vont effectivement être modélisés en 2 ou 3 D afin de donner un rendu et des effets réalistes. D’un point de vue plus technique, le graphiste crée ensuite des textures qui seront mise en relief grâce à la technique du bump mapping pour rendre le jeu plus fluide. Il s’agit d’une technique très utilisée en infographie pour donner du relief au modèles 2D ou 3D et donc également aux textures. Les interfaces de programmation DirectX et OpenGL sont les plus utilisées dans le domaine du bump mapping.

Toujours sous la direction du directeur artistique, le graphiste jeux vidéos travaille avec le scénariste, le développeur, le sound designer (son et musique), le level designer (réalisation des niveaux) et le testeur avec un objectif commun : la rapidité de chargement et la fluidité du jeu. Le graphiste jeux vidéos peut également être spécialisé dans la conception de certains éléments du jeu vidéo et maîtrise dans ce cas des logiciels spécialisés comme Photoshop pour la 2D et 3ds Max (logiciel de modélisation et d’animation) pour la 3D. Il doit avoir des compétences artistiques et techniques, être très créatif et maîtriser des outils informatique comme la tablette graphique. Plus il a du talent, plus il pourra apporter des propres idées à ses créations.

Les entreprises qui emploient le graphiste jeux vidéos

Les grands éditeurs de jeux vidéos et les studios de création sont américains, japonais et français comme UbiSoft basé à Montreuil (entreprise française de développement, d’édition et de distribution de jeux vidéo, créée en mars 1986 par les cinq frères Guillemot et présente à l’internationale). Les graphistes jeux vidéos les plus talentueux travaillent donc chez les éditeurs et studios de création ou en tant que freelance. Les besoins en graphisme dans le monde de l’animation sont également présents dans certaines maisons d’édition et agence de communication et publicité ou au cinéma et les séries télévisées. Les autres métiers liés à l’animation sont le character designer (ou concepteur de personnages), le modeleur 3D (mise en volume par simulation des objets), le sculpteur digital (sculpture 3D), ou le concept artist (met en images les directives données par le directeur artistique). Au délà des jeux vidéos et avec les dessins animées et leurs techniques de création de plus en plus sophistiquées, les graphistes ont un bel avenir devant eux.

Articles similaires

Étudiant de l'école Garti entrain de travailler sur son mac.

L’UX designer

L’école de graphisme Garti présente chaque semaine un nouveau métier mêlant design et digital. Ces métiers qui sont apparus et développés avec internet, font partis des débouchés possibles à l’issue de la formation en art graphique et multimédia en 2 ans. Zoom aujourd’hui sur l’UX designer.

Lire la suite

Le motion designer

L’école de graphisme Garti vous présente aujourd’hui un autre métier du secteur du multimédia qui s’est développé avec internet et qui est encore méconnu : le motion designer qui est un graphiste qui conçoit et réalise des animations interactives.

Lire la suite
Etudiants en webdesign devant leur ordinateur.

Le webdesigner

L’école de graphisme Garti vous dévoile dans son article du jour le métier de webdesigner qui s’est lui aussi développé avec l’ère d’Internet.

Lire la suite
Mains entrain de travailler sur un plan et des dessins graphiques.

Métier DA

Les métiers de Webdesigner, Ux Designer et Motion Designers ont été présentés dans nos précédents articles. Cela démontre la spécialisation montante des métiers liés au graphisme. Mais ces trois métiers ont un point commun : l’évolution vers un métier exigeant qu’est le Directeur(rice) Artistique (DA).

Lire la suite
Les étudiants de l'école supérieure de graphisme Garti le plus travaillent sur leur mac.

Le Contrat de professionnalisation

Une troisième année en alternance à l’école GARTI​. Le contrat de professionnalisation est un contrat de travail en alternance qui propose un enseignement théorique et technique à la charge de l’employeur dans une école ou un organisme de formation continue et des périodes de mise en pratique professionnelle au sein d’une entreprise.

Lire la suite